Boîte à mots/maux.

bande de putes.
29 mars, 2011, 21:05
Classé dans : Non classé

on dira que c’est une lettre d’adieu.

tu sais pas ce que c’est de pourrir de douleur à l’intérieur.

tu sais pas ce que c’est que de vouloir arracher son ventre.

tu sais pas ce que c’est la folie qui ronge et qui monte.

tu sais pas ce que c’est que supporter cette situation.

tu sais rien.

tu ne veux pas savoir.

tu me laisses dans la merde en essayant de te déculpabiliser.

la seule chose que tu sais dire « c’est passé ».

waw, merci.

sauf que ton putain de passé, tu pourrais passer tes journées avec, si j’étais pas là pour te divertir.

je peux pas te croire. c’est trop tard.

 

revengeofthegoldfishsandyskoglund1981.jpg


 


Un commentaire
Laisser un commentaire

  1. La pute

    Ce que je ressens, tu veux savoir ce que je ressens ? pour cette fois je vais le dire.

    Du dégoût. Je suis dégoûtée. Ecoeurée.

    Plus je crois à notre amour et plus tu me casses. Plus tu m’en dis, plus tu m’en reprends. Plus tu m’en demandes et plus tu me détestes.

    Toi qui me parlais de ta prose romantique et amoureuse pour TOUTES CES PERSONNES qu’il y a eu avant. Parfois donnée trop vite, mais donnée malgré tout avec le coeur. Toi qui me faisais croire à un amour « au dessus des autres », un amour « différents » que tu n’arrivais pas à me prouver. Auquel j’ai cru comme une connasse et au nom duquel j’aurais tout fait pour t’aider.
    Voila que j’ai une place dans le « journal de ton coeur ». Celle du regret et de l’erreur.

    « Waw, merci ». Je prendrais ca comme une lettre d’adieu.



Laisser un commentaire

Lionel de BARROS, dessins e... |
LA POINTE DE L'ART |
La Petite Boutique de Lillie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | l'art de rêver
| Artisanat Berbère
| couleurs et mots